Previly Magazine

Rencontre Sophie Cochevelou

Plasticienne et performeuse Anne-Sophie Cochevelou théâtralise les objets qui l’entourent pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Bonjour Anne-Sophie,

Quel a été votre parcours avant de créer Sophie Cochevelou ?

Un parcours assez atypique.  Trois ans d’ hypokhâgne/khâgne à Paris , puis un Master de Performance Design & practice à la Saint Martins School à Londres où je perfectionne ma technique du costume. Après mon diplôme en 2013, je construis petit à petit ma marque en travaillant en free lance.

Pouvez-vous nous décrire l’univers de votre marque?

Hétéroclite,  fantasmagorique, coloré, ludique, à la croisée des chemins entre la mode, l’art et la performance. 

Vos collections, comment sont-elles réalisées ?

A la main ! Chaque pièce est unique, je travaille plutôt de la matière à l’idée que le contraire. J’aime travailler avec des matériaux qui ont déjà une histoire. Tel un Bernard l’ermite, je viens habiter des formes déjà existantes.  Je passe la moitié de mon temps à chercher mes matières premières dans des vides-greniers ou des brocantes et l’autre à les assembler de manière obsessionnelle. 

Quel est le coup de cœur de vos créations?

Chaque création à une histoire, elle naît d’une envie, d’un désir fort. Parmi les pièces plus abouties, ou je me suis donnée le temps et les moyens :

Ma robe légo , créée pour la fashion week de Londres à partir de plus de 5000 briques légo et publiée dans Vogue

Robe Légo - Sophie Cochevelou -PREVILY

Une robe cabaret surréaliste homard créée pour le spectacle « dressing up for Breakfast » par Rachel Snider. 

Robe Homard - Anne Sophie Cochevelou - PREVILY

Une robe évolutive avec 200 jambes de barbie créée pour une performance lors de mon exposition personnelle « obsolescence déprogrammée à la galerie Isabelle Gounod ». 

00515_2016_pic011_0118

A qui s’adresse vos créations?

Idéalement à tout le monde.  De manière plus réaliste,  à des gens qui n’ont pas perdu leur âme d’enfant, qui recherchent l’originalité et n’ont pas peur d’oser l’extravagance, c’est parfois un pas à sauter, mais c’est très addictif quand on à commencé !

Une musique représentative de votre univers ?

En ce moment j’écoute beaucoup Flume « What you need », bande son de mon dernier défilé de mode à la Resistance gallery  dans l’est de Londres.  C’est  aussi bien pour travailler dans mon atelier ou pédaler sur mon vélo !

Un lieu ?

Number 90 à Hackney Wick  dans l’est de Londres où j’anime un bingo décalé tous les mois

Un message pour nos lectrices :

Soyez créatives avec vos looks, osez les couleurs, portez des choses parce qu’elles vous plaisent et non parce qu’elles sont à la mode, exprimez votre individualité !

Merci 

L'univers Sophie Cochevelou : www.sophiecochevelou.com
Photos © Anthony Lycett : www.anthonylycett.com
No Comments

    Leave a Reply

    Leave A Comment