Previly Magazine

Rencontre Tremblepierre

Olivia la créatrice de Tremblepierre nous invite à découvrir son univers. « Mix de luxe et de casual, à la fois sophistiqué et nonchalant, fort et délicat, féminin et masculin, le kimono Tremblepierre mêle tradition et modernité. C’est une armure de féminité. »

Bonjour Olivia,

Tremblepierre, createur, madeinfrance, creation, faitmain

© Photo – Sonia Mulot

Quel a été votre parcours avant de créer Tremblepierre ?

Je suis née en Bretagne. J’ai dans un premier temps poursuivis des études d’Arts Plastiques. Après 13 ans de danse classique, un stage à l’Opéra Garnier en costume de scène puis un autre au sein d’une Maison de Haute Couture je me consacre pleinement à la mode.

Après une formation à l’Ecole de la Chambre Syndicale de la couture parisienne, j’ai travaillée aux côté d’un prestigieux créateur de haute couture, pour lequel j’ai été amenée à voyager à l’étranger, à la rencontre des clientes.

J’ai travaillée plus récemment pour la marque Vêtements et la créatrice Marine Serre. En parallèle de ces activités en free lance, je décide de lancer mon propre label: Tremblepierre, basé sur la réinterprétation de ma pièce fétiche: le kimono.

Quelles ont été vos motivations ?

J’avais besoin de me sentir plus libre en m’exprimant à travers mon propre projet. J’ai toujours eu envie d’entreprendre, j’adore me lancer des défis!

 

Pouvez-vous nous décrire l’univers de Tremblepierre ?

Tremblepierre c’est une marque contemporaine qui revisite une pièce iconique et intemporelle: le kimono. Mix de luxe et de casual, à la fois sophistiqué et nonchalant, fort et délicat, féminin et masculin, le kimono Tremblepierre mêle tradition et modernité. C’est une armure de féminité.

Tremblepierre - PREVILY

© Photo – Damien Chamcirkan

Vos collections, comment sont-elles réalisées ?

Les kimonos Tremblepierre sont confectionnés en séries limitées à Paris et les matières ré-employées parmi les fins de stocks des Maisons de luxe françaises, ce qui souligne le caractère exclusif et éco-responsable des pièces. La maison a d’ailleurs obtenu le label “Fabriqué à Paris” décerné par la Mairie de Paris.

D’où viennent vos inspirations ?

Je m’inspire beaucoup du voyage, je pars régulièrement au Liban depuis cette année et cela se ressent dans mes prochaines créations. J’aime beaucoup les tenues traditionnelles du monde, le kimono est un point de départ, il se mélange à d’autres pièce phare comme le caftan perse.

Quel est le coup de cœur de votre collection ?

Au départ, les gens ont eu un crush sur Riri raincoat, le kimono imperméable en vinyle rouge! Cette saison c’est le kimono unisexe imprimé issu de ma collab avec le peintre Aloys Gouet.

Tremblepierre_collab avec le peintre Aloys Gouet_web

© Photo – Anne-Sophie Soudoplatoff

A qui s’adresse votre collection ?

Mes collections s’adressent à des femmes (voir à des hommes pour certaines pièces unisexe) qui souhaitent porter un vêtement presque unique, être sophistiqué en même temps que naturelle. C’est une femme qui mixe luxe et casual.

Une musique représentative de Tremblepierre ?

Un lieu ?

Beirut

Un message pour nos lectrices :

Suivez Tremblepierre sur Instagram!

Site web : www.tremblepierre.com

No Comments

    Leave a Reply

    Leave A Comment